Mon panier

Nos Actus

« 150 Bistro Régent d’ici un an »

Posted on

C’est dans l’édition du 30 novembre que Sud Ouest revient sur l’ascension des Bistro Régent.

RESTAURATION. Lancé en 2010 par Marc Vanhove, la franchise bordelaise Bistro Régent continue de tisser sa toile dans toute la France avec le même concept.

« En 2020, j’espère franchir la barre des 300 restaurants et atteindre les 350 millions d’euros de chiffres d’affaires cumulé. »

Marc Vanhove, l’entrepreneur bordelais qui a lancé l’enseigne Bistro Régent, n’a jamais caché son ambition. « Quand j’ai ouvert en 2010 les trois premiers Bistro Régent à Bordeaux, j’avais annoncé que j’en ouvrirai 300, et aujourd’hui je suis certain d’y arriver. » L’homme d’affaire dirige actuellement un empire un empire de 96 établissements sous l’enseigne Bistro Régent en France. « On devrait atteindre les 150 restaurants d’ici un an. » En 2018, rien qu’en Gironde, huit nouveaux restaurant ouvriront leur portes à Langon, Biganos, Lacanau, Mérignac, Saint – Jean – dIllac, Saint – André – de – Cubezac, ou encore Lesparne, portant à 35 le nombre de Bistro Régent dans le département.

Marc Vanhove multiplie ainsi les ouvertures et poursuit son incroyable ascension. La marque essaime également dans toute la France, en étendant sa toile vers le Sud- Est, avec de nouvelles implantations prévues à Nice, Marseille (deux restaurants), Aix-en-Provence, Nimes, Perpignan (deux), Montpellier (deux) et Montélimar. La franchise bordelaise tend aussi à gagner d’autres villes dans le Nord de la France : Amiens, Caen et Lille dans le Nord. Enfin depuis décembre 2016, l’enseigne est partie à la conquête de Paris avec l’ouverture de plusieurs restaurants. « Et nous allons poursuivre ce déploiement dans la capitale », assure Marc Vanhove.

Simplicité et qualité

Une belle réussite pour une chaîne lancée par un autodidacte dont la force repose sur la simplicité. « C’est le maître mot. La simplicité permet de se développer mais à condition de maitriser la qualité sur la durée. » Et pour y parvenir, la franchise travaille à base de produits frais. Aucun congélateur donc et une carte très resserrée afin de ne pas se perdre en cuisine? Et le secret, une bonne formule : boeuf, saumon ou magret de canard accompagné de frites et de salade à volonté, ainsi que de la célèbre sauce Charmélcia. Le tout pour 12.90 euros, un prix qu n’a pas bougé depuis la création de l’enseigne, il y a 7 ans. « Mon concept repose sur la compétitivité du prix qui reste calqué sur le prix d’une pizza. »

Mais attention, ne devient pas Bistro Régent qui veut. « Il ne suffit pas de planter le drapeau Bistro Régent pour s’en mettre plein les poches. J’attends des franchisés qu’ils s’impliquent dans l’entreprise, qu’ils défendent l’enseigne et son image en maintenant la qualité des produits et une attention continuelle pour les clients. » Une exigence et une marque de fabrique qui ont valu à la chaîne de restauration d’être cautionnée par un célèbre chef. Le restaurant s’est en effet attaché ces dernières années les services de Philippe Etchebest pour assurer la promotion de ses établissements. « C’est véritablement un atout car quand on ouvre à Dieppe par exemple, personne ne nous connait. Notre notoriété, on l’acquiert donc grâce à Philippe Etchebest. »

 

Source : http://www.sudouest.fr