Mon panier

Nos Actus

Bistro Régent étend son réseau à toute vapeur

Posted on

La chaîne de restauration, lancée il y a 10 ans à Bordeaux, compte désormais une centaine d’adresses en France. Et une trentaine d’ouvertures sont encore annoncées d’ici la fin de l’année…

Dirigée par l’autodidacte Marc Vanhove, Bistro Régent mise d’un côté sur une carte simple, efficace et économique, et de l’autre sur une communication tous azimuts. En 10 ans, le réseau de franchises de l’entreprise a largement débordé de ses bases du Sud-Ouest.
À la rentrée prochaine, cela fera 10 ans qu’a été créé Bistro Régent, réseau de restaurants en franchise piloté par le tout jeune quinquagénaire Marc Vanhove. L’emblématique patron d’origine girondine, armé d’un CAP cuisine et d’une première expérience de chef à Paris, avait lancé son premier restaurant à seulement 21 ans.

Mais son Bel Air, quoiqu’il ait fait le plein, a fini par être liquidé. Cet apprentissage « sur le tas » des lois sévères de la gestion n’a cependant pas découragé l’entrepreneur, qui a récidivé en 2005 en rachetant la brasserie Le Régent, institution bordelaise de la place Gambetta. Marc Vanhove avait revendu l’affaire 6 ans plus tard au groupe Pizza Pino, qui l’avait à son tour cédée en 2016.

Pendant tout ce temps, l’entrepreneur s’est consacré au développement de sa nouvelle chaîne Bistro Régent. Il avait commencé en 2010 par trois ouvertures sur Bordeaux. Dix ans plus tard, la chaîne compte une centaine de restaurants dans l’Hexagone, dont ceux de Saint-Pierre-du-Mont, Dax, Tarbes, Anglet, Bidart ou des centres commerciaux Quartier Libre de Lescar et Ametzondo de Saint-Pierre-d’Irube.

Un grand nombre d’entre eux est localisé dans le Sud-Ouest, en particulier autour des deux métropoles bordelaise et toulousaine, mais le réseau s’étend désormais bien plus loin, de Nantes à Strasbourg et d’Amiens à Nice en passant bien sûr par Paris, Lyon et Marseille.

Communication efficace et carte optimisée…

En cette année 2020, une trentaine de nouveaux Bistro Régent devraient apparaître en France, encore une fois autour de Bordeaux et Toulouse mais aussi à Castres, Agen ou Bergerac. Plus près de nous, l’ouverture d’un Bistro Régent est prévue le 7 avril prochain à Saint-Vincent-de-Tyrosse. L’entreprise vise les 300 enseignes d’ici 2024.

La recette de cette chaîne de franchises à succès repose sur deux principes fondamentaux. Le premier, c’est un concept basé sur une carte simple et efficace, avec une formule unique à 13,90 € qui s’articule autour de 5 plats et d’une dizaine de desserts.

Le positionnement est résolument économique, mais sans vouloir céder sur la qualité : l’idée est plutôt de travailler à partir d’un minimum de produits et de fournisseurs pour alléger les coûts. À ce principe général viennent se greffer une sauce maison, la « Charmélcia », imaginée en laboratoire et comptant paraît-il 71 ingrédients, ainsi qu’une « belle entrecôte charolaise » pour deux à 45 € (800 g) et l’inévitable menu enfant (à 10 €).

L’autre clé de la réussite de Bistro Régent tient à un marketing et à une communication non moins efficaces. Opérations promotionnelles (type bouteille de champagne offerte), jeux concours (la chaîne a fait gagner une Porsche à une cliente ravie en octobre dernier), sponsoring des Girondins de Bordeaux et de l’UBB ou encore recommandation d’un certain Philippe Etchebest (lié par contrat avec Bistro Régent depuis fin 2014) : tous les moyens sont bons pour attirer une clientèle à cheval sur les prix mais soucieuse de déjeuner ou de dîner correctement.

Et pour couronner le tout, la participation récente de Marc Vanhove à « Patron Incognito » et « Qui veut être mon associé ? », les deux émissions « entrepreneuriales » de M6, a également permis de mettre l’activité de Bistro Régent en lumière. On n’a plus qu’à laisser le mot de la fin à Philippe Etchebest, qui n’a apparemment pas eu à secouer de puces en cuisine : « Bien manger, ça ne revient pas plus cher ».

Plus d’informations sur bistro-regent.fr